Articles de Presse 2013

Ouest France du 23/08/2013

Samedi, 200 coureurs attendus aux Foulées de la grotte à Jules - Vignats

OUEST FRANCE - vendredi 23 août 2013

Samedi, près de 200 coureurs sont attendus pour participer à la manifestation phare programmée par la commune : les Foulées de la grotte à Jules. Un événement voulu et réalisé par l'ensemble du village, de la municipalité aux associations. D'ailleurs chaque président est membre de l'association créée pour entourer ce défi sportif.

Destinées aux amateurs de courses à pied et imaginées par un fervent adepte de cette discipline, le maire Erick Dewaële, les Foulées de la grotte à Jules ont été inventées pour entretenir un site insolite, chargé d'une histoire étonnante.

Construite en 1923

Blottie au creux d'un vallon, tout près d'un ruisseau appelé La Gronde, la grotte à Jules est restée telle qu'elle était quand Jules Lemaître, un habitant de la commune, a décidé de la construire en 1923.

« Elle est dédiée à la Vierge Marie et a été construite par quelqu'un qui fut toute sa vie très pieux et très croyant », témoigne le maire. Habitué à se rendre à Lourdes en pèlerinage, il a décidé, un jour de 1913, de rapporter une réplique bénie de près d'un mètre de la Vierge Marie. « N'ayant pas d'autre moyen de locomotion que le train, il a rapporté cette statue sur ses genoux afin de ne pas risquer de l'abîmer. De retour à Vignats, il fit construire une petite grotte pour y installer la statue. À cette époque-là, le site était régulièrement fréquenté par des promeneurs et des croyants. »

Après le décès de Jules Lemaître le 15 juillet 1952, la grotte est restée quelques années dans l'oubli. « À la fin des années 60, Notre-Dame-de-Lourdes va croiser son second bienfaiteur : Osvaldo, un immigré espagnol qui avait fait voeu de restaurer la grotte si sa fille guérissait. Après sa guérison, il a tenu parole. »

L'histoire aurait pu n'avoir aucune suite et le lieu retomber dans l'oubli, si la municipalité n'avait pas décidé de s'y intéresser. « En 1999, la mairie a souhaité restaurer le site en acquérant le terrain sur lequel la grotte a été construite. » Année après année, l'endroit a été aménagé avec un petit pont, un plan d'eau, une table de pique-nique... « Il reste encore des choses à faire, et nous poursuivrons cet aménagement en collaboration avec la mairie. »

Samedi 24 août à 17 h, les Foulées de la grotte à Jules, course de 10,3 km sur un parcours fermé à la circulation. Inscriptions possibles sur place au prix de 9 €. L'épreuve est limitée à 250 coureurs.

 

Ouest-France 17/08/2013

Une prière mariale a été dite à la grotte à Jules - Vignats

samedi 17 août 2013

Cette grotte, elle aussi dédiée à la Vierge Marie, fut créée par Jules Lemaître, un homme très pieux. « En 1923, à la suite d'un pèlerinage à Lourdes, il décida de ramener sur ses genoux et par le train, une réplique bénie afin de ne pas risquer de l'abîmer », racontent les habitants du village. Il construisit alors pour l'abriter une grotte près du ruisseau La Gronde, la fleurit et en assura l'entretien grâce à de nombreux dons. Après son décès en 1952, un second bienfaiteur, Osvaldo, un immigré espagnol, prendra le relais après la guérison de sa fille, comme il en avait fait le voeu.

De nos jours, c'est la municipalité, devenue propriétaire, qui se charge d'entretenir et d'aménager ce lieu avec notamment un parking, un plan d'eau et un petit pont pour traverser le ruisseau. Chaque année, pour entretenir la grotte et ses alentours, elle organise une épreuve sportive : une course à pied de 10 km appelée, comme il se doit, les Foulées de la grotte à Jules.

 

Ouest-France 03/08/2013

Les Foulées de la grotte à Jules dans les starting-blocks - Vignats

samedi 03 août 2013

Pourquoi ? Comment ?

Les Foulées de la grotte, c'est quoi ?

Une course de 10,3 km qui s'effectue autour de la commune. L'épreuve réunit depuis 2005 près de 200 coureurs chaque année à la fin du mois d'août (cette année le 24). Elle est gérée par une association dont le président est Erick Dewaële, la secrétaire Vanessa Thibault et le trésorier Kevin Dewaële. Sa particularité est d'avoir pour membres les présidents de toutes les associations de la commune : Léon Denis pour les Anciens combattants, Daniel Plantrose pour la Société de chasse, Jacques Tremauville pour le Comité des fêtes et Jean-François Vaullegard pour le Club du 3 e âge.

D'où vient son nom ?

Du site qui porte le même nom « La grotte à Jules » et dont l'histoire est maintenant connue non seulement des villageois mais aussi des touristes et, bien entendu, des compétiteurs.

« Jules Lemaître l'a construite de ses mains pour y installer une statue de la Vierge qu'il avait rapportée, par le train et sur ses genoux, d'un pèlerinage à Lourdes, en 1923 », rappelle Erick Dewaële. « Pour pouvoir continuer à entretenir ce lieu, l'aménager et le promouvoir, la mairie a décidé d'organiser, sous mon initiative, cette compétition. »

Quel est le rôle de l'association ?

Elle permet de regrouper les moyens financiers et nécessaires à l'organisation de cette épreuve annuelle qui, depuis sa création, attire de plus en plus de participants (débutée avec 85 coureurs, la compétition en a réuni 196 dont 36 femmes en 2012).

Son rôle est aussi de décider de l'emploi des excédents constatés chaque année. Ils auront permis notamment de commencer à aménager le site et ses abords : plaque, plan d'eau, table de pique-nique, financement de la construction d'un pont réalisé par Philippe Meslay dont la pose a été assurée par de nombreux bénévoles...

Dans les projets 2013, la poursuite de l'aménagement du site autour du plan est envisagée « en collaboration avec la mairie ».

Où et comment s'inscrire ?

Plusieurs choix sont possibles : par Internet (bulletin d'inscription à retourner avant le 23 août avec un règlement de 7 € à l'ordre de l'Association des Foulées de la Grotte à Jules - aucune inscription par téléphone) ; il est aussi possible de s'inscrire sur place au prix de 9 €. (Attention, l'épreuve est limitée à 250 coureurs).